Coings russes aux noisettes

Lettre de Nicole ...

Histoire de mère-spicace ...

   Tes petites pommes sont en route pour une nouvelle pâte de fruits en compagnie de deux coings. Une nouvelle aventure russe que je te raconte ....

    En revenant de l'école hier soir, je passe devant un grand mur d'où dépassent les branches chargées d'un cognassier.  Je m'arrête comme une Chipeuse et prise de remords,  je me dis que je vais demander la permission. J'entre dans une immense propriété avec église et demeure seigneuriale. personne... Puis deux soeurs voilées de pied en cap arrivent. Elles ne parlent pas français mais russe.

    Comment je sais qu'elles parlent russe? Parce que je suis perspicace. Comment je veux qu'elles me comprennent ? J'essaie l'anglais, pas de succès.  Finalement elles devinent que je cherche leur provenance et hoche la tête affirmativement au terme de Russie. Suite à pourparlers gestuel, elles vont me cueillir deux coings et offrent aux enfants des friandises aux noisettes qu'elles fabriquent. Je comprends qu'une vingtaine de soeurs russes vivent ici.

 

    Plus loin, il y a un cimetière orthodoxe russe. Je suppute l'histoire d'un russe blanc très riche émigré dans ce coin paumé et qui a ensuite consacré sa propriété à ces activités très subversives de barres chocolanoisettées.

 

                                      Fin de l'histoire.

 

Nicole Leroux Morlet  la fée des Coings russes

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com