Sus scrofa - Le sanglier

Certaines chasses laissent une empreinte plus profonde que les autres. Le sanglier est la bête de chasse par excellence. Ordinairement il est invisible dans la forêt domaniale trop fréquentée par les promeneurs. La pression de la chasse dans les adjudications louées par l'ONF est devenue bien trop forte et chaque année, il y a moins de gibier. Les cerfs sont littéralement éradiqués depuis déjà une décennie sur tout le territoire français. Cette année, le brame a fait "pchitt" dans mon coin de la forêt de Lyons... Pas assez de biches et des cerfs par conséquent silencieux. Car le brame est déclenché par la chaleur des biches. Le mondialisme a contraint l'ONF à une gestion libérale détestable. Mais on comprend qu'une adjudication rapportant 80 000 Euros appâte notre administration des forêts domaniales qui aura l'excuse de dire que le cerf fait bien des dégâts... Des riverains de la forêt de Rambouillet se sont déjà alarmés il y a plus de 5 ans de la disparition progressive des cerfs... Seul le chevreuil reste fréquent et encore... La chasse est devenue une affaire de GROS qui prédatent ici ou là, et qui comme les sauterelles ayant épuisés un territoire, s'en paye un autre ailleurs. La chasse est respectable, seuls les chasseurs digressent. Et puis il y a la tuberculose bovine qui est transmise au gibier par le bétail (et non l'inverse) qui donne le prétexte à des battues qui disséminent la maladie sans la suppimer. Le blaireau est rendu responsable de la transmission de la maladie et paye cher son droit à la survie...

Les sangliers curieux sont sortis du roncier. Ils tendent les écoutes. Et puis ils s'esquivent silencieusement.

La tactique est toujours la même. D'abord les bêtes noires sortent et se posent un instant. Ensuite elles s'échappent en courant dans la direction opposée au chasseur. Les laies suitées lancent un cri rauque de ralliement et emmènent les marcassins dans la fuite laissant le buisson creux. Ici les bêtes sont dans une zone tranquille et ne trahissent pas d'affolement mais seulement de la méfiance. Elles sont même curieuses.

Grand Vieux Sanglier au galop

C'est une photo rare que celle de ce Grand Vieux sanglier au galop sautant les branches mortes du sous-bois. Le moteur de l'appareil photo a fait son travail à merveille. Cette bête magnifique montre de belles défenses et des couilles rebondissantes. Et ce n'est pas si souvent que l'on peut faire une photo d'action comme celle-ci. C'est la plus belle de ma carrière de photographe animalier.

Les bêtes noires ont laissé buisson creux et séchappent derrière le roncier. Ayant prévu leur fuite, je cours vers l'endroit où je suppose qu'il sont allés. Comme je l'ai prévu, ils font une pause, attendent et reprennent leur fuite quand ils s'aperçoivent que je les pourchasse. Alors c'est le moteur de l'appareil qui fait le travail et immortalise cet instant de débandade apparente, vite réorganisée en une retraite bien pensée vers une zone plus calme.

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com