Un beau territoire de chasse photo

Cerf et ses biches avant le brame

La réserve de chasse longe la plaine cultivée. Une zone herbue borde le bois privé. C'est pendant l'été qu'on observe la harde regroupée avant le brame. Le grand cerf est tellement tendre avec ses biches qu'on en est attendri. Le soleil n'est pas encore levé et la sensibilité de l'appareil photo sur un tripode est sur 3400 Asa. La vitesse d'obturation est au 30e de seconde ou moins... Les cerfs sont sensibles. L'approche reste délicate. Il faut arriver de nuit et se placer en affût. L'appareil est placé sur le tripode. La Nature est immobile et la harde est sereine. Dans ce cas on peut attendre les premiers rayons du soleil vers l'orée pour que les cerfs rentrent tranquillement au bois.

Biches et daguets dans le colza jaune

Dans la journée les cervidés, à l'exclusion des grands cerfs qui restent cachés, parcourent le champs de colza en fleurs. Ils suivent les tracent des engins agricoles car le colza est planté serré et reste assez impénétrable. Les groupes de biches et de daguets sont habituels. Le temps est superbe et la lumière se prête au plus bel effet. Les bêtes sont calmes et ne m'ont pas vu tout de suite. Par ici les gens ne vont pas et c'est tant mieux. Seul le régulateur des renards partage quelques mots avec moi parfois avant que nous reprenions nos quêtes respectives... Lui l'éradication des renards en surnombre et moi ma chasse photo ...

Biche sortant du colza jaune
Biche sortant du colza jaune
Biche sortant du colza jaune
Daguet dans le colza jaune
Daguet dans le colza jaune
Daguet dans le colza jaune
Daguet dans le colza jaune
Daguet dans le colza jaune
Biche dans le colza jaune 01.jpg
Lièvre près du blé vert
Lièvre près du blé vert

Diaporama automatique sinon cliquez sur les photos

12 photos

Harde en transit

Deux biches et un daguet en velours traversent la plaine en trottant. Ils fran-chissent ensuite la haie d'aubépine et s'arrêtent quelques instants, en profitant pour mâcher un peu de blé vert... La harde reprend ensuite sa pérégrination vers le bois proche. Je me suis accroupis dans le blé quand j'ai compris que les bêtes allaient passer par ici... La chasse est facilitée par la connaissance des habitudes dans un territoire donné. Les trois pélerins m'ont repéré enfin et, intrigués, se sont arrêtés pour  pour me voir... Et sont repartis au grand trot cette fois.

Jour, soir et nuit

1/1

Renard

Le mal aimé des chasseurs

1/1

1/1

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com